Procrastibaking : la brioche des collègues

Procrastibaking : l’art d’éviter toutes les tâches sérieuses en passant son temps à cuire des gâteaux, des brioches et d’autres délices.

Le scénario est toujours le même : rentrer du travail fatiguée, avoir 1000 choses à faire mais choisir de « patisser ».

Mais pourquoi ?

  • À la base pour le petit déjeuner du jeudi au travail
  • Puis tous les mardis/mercredis devant le meilleur pâtissier ( j’avais l’impression de participer)
  • Mais aussi pour tester les recettes que je voyais sur Pinterest (mes collègues étaient d’excellents cobayes)
  • Pour déstresser après une journée horrible
  • Pour fêter une mise en production réalisée sans encombres
  • Pour payer ma dette au tableau des gros mots

La brioche des collègues est née de la : la personne qui disait le plus de gros mots dans mon open space était chargée de ramener une brioche le lundi suivant.  Quand mon tour arriva, on me mit au défi de la faire moi-même !
Et bien sûr, j’ai accepté sans savoir la charge de travail derrière !
Après 5 ou 6 essais pas très concluants, j’ai trouvé la recette parfaite sur le site de Francine ( toi aussi tu découvres qu’ils ont un site internet et même qu’il y a des recettes pas mal dessus) !

Les ingrédients

  • 75 g de beurre tempéré (pommade)
  • 175 ml de lait
  • 1 œuf
  • 40 g de sucre en poudre
  • 1 c. à café de sel
  • 350 g de farine (de la T45 de préférence)
  • 2 sachets de levure boulangère

La préparation

Dans un saladier, je mélange la farine, le sucre et le sel. Je fais un puits et verse le contenu des deux sachets de levure boulangère, puis lentement le lait, le beurre ramolli et l’œuf. Je pétris vigoureusement pendant 6 minutes afin d’obtenir une pâte très souple et homogène (ça fait les bras ! ).

20171130211842_IMG_0974.JPG

Je la laisse reposer pendant 1h30 dans un endroit tempéré( dans le four ou le micro ondes) pour qu’elle double de volume.

Je dégaze la boule de pâte et je la place sur un plan de travail fariné. Je divise la pâte en 7 parts égales que je façonne en boules.

Je les place ensuite dans un plat en les espaçant bien, puis je les couvre à nouveau pour les laisser reposer pendant 1h.

20171130224624_IMG_1007.JPG

Les pâtons doivent alors se toucher. J’imbibe les patons de lait.

Je préchauffe mon four à 150°C et je les mets à cuire 30 min (la brioche est prête lorsqu’elle sera légèrement dorée).

Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

IMG_1054IMG_1051

Ma brioche passe son tour pour l’élection de la plus belle brioche mais le goût y est. Ce que j’aime dans cette brioche c’est que pour une fois le goût de la levure boulangère n’est pas particulièrement prononcé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s